GOL : wifi à bord et partage avec Emirates Airlines

air-journal_gol-wifi

La compagnie aérienne low cost GOL Linhas Aereas Inteligentes a effectué la semaine dernière son premier vol équipé d’une connectivité wifi, une première en Amérique du Sud. Et elle vient de signer un accord de partage de codes avec Emirates Airlines.

Le 4 octobre 2016, le Boeing 737-800 immatriculé PR-GUK de la spécialiste brésilienne du vol pas cher a été le premier à proposer une connexion wifi en vol, lors d’un trajet entre sa base à Sao Paulo-Congonghas et l’aéroport de Brasilia-Presidente Juscelino Kubitschek, les passagers pouvant butiner gratuitement sur le net pendant les deux trajets. GOL a depuis déployé un deuxième 737-800 équipé de communication satellitaire 2ku de Gogo, et depuis le 6 octobre les voyageurs peuvent se renseigner pour savoir si l’internet est disponible sur leur vol, l’utilisation étant gratuite pendant six mois ; l’intégralité de sa flotte devrait être équipée d’ici octobre 2018. GOL opère aujourd’hui 29 737-700 et 98 737-800, 74 exemplaires de ce dernier modèle étant en attente de livraison ainsi que soixante 737 MAX 8.

air-journal_GOL new lookLe CEO de GOL Paulo Kakinoff précise que jusqu’au 20 octobre, il n’est possible d’accéder « qu’à tous les médias sociaux, aux e-mails, à plusieurs sites web et à WhatsApp ». Ensuite, l’accès sera élargi pour inclure « le divertissement et les médias en streaming, avec des films, des dessins animés, des séries TV et des cartes ». GOL va également « offrir bientôt la télévision en direct », faisant de son système de divertissement « le plus complet du monde ».

air-journal_Emirates-777-200LR solDéjà partenaire d’Air France-KLM et Delta Air Lines au Brésil, GOL a d’autre part signé un accord de partage de codes avec Emirates Airlines, qui lui permettra de proposer sous code G3 dès la fin du mois ou au début novembre (sous réserve d’approbation gouvernementale) des vols « depuis de multiples aéroports dont Porte Alegre, Salvador, Belo Horizonte, Curitiba ou Brasilia » vers Sao Paulo-Guarulhos et Rio de Janeiro-Galeao, et au delà vers Dubaï « et d’autres destinations ». En échange, Emirates Airlines pourra vendre sous code EK « le réseau extensif de GOL en Amérique du sud et ses presque 800 vols par jour », qui complèteront « parfaitement » ses 14 rotations hebdomadaire vers le Brésil (en 777-300ER vers Sao Paulo, 777-200LR vers Rio), explique dans un communiqué Hubert Frach, Senior VP Opérations Commerciales de la compagnie des Emirats Arabes Unis. Un accord interligne était déjà en place entre les deux transporteurs.

Ce partenariat porte aussi sur les programmes de fidélité, les membres de Smiles (11 millions chez GOL) et de Skywards (16 millions chez Emirates) pouvant accumuler et utiliser leurs miles sur les deux compagnies – initialement sur les routes intérieures au Brésil, puis dans toute l’Amérique latine. Les calculs seront faits sur la base de la distance parcourue, avec des bonus selon les classes utilisées.

http://www.air-journal.fr/2016-10-12-gol-wifi-a-bord-et-partage-avec-emirates-airlines-5170903.html

Commentaire(s)

  1. Bonne opération pouf GOL qui se développe si vite, par contre concernant Emirates assurer une aussi bonne qualiter avec une Low Cost … Mais bon LATAM elle pourrait moins facilement l’avoir comme partenaire elle est dans OneWorld l’alliance concurrente.

    Dommage pour Emirates que GOL a elle aussi annuler ses dessertes vers le Venezuela a cause de la cacophonie actuelle. D’autre part, GOL ne possède plus aucun long courrier et continue d’assurer des liaisons Brésil-Argentine vue d’Europe ça parait tout prêt mais en realiter c’est immense je pense que ses futurs 737 Max lui seront d’une grande utilité.

  2. &
    Ce n’est pas mentionné dans l’article GOL détient également un accord interligne avec Royal Air Maroc depuis fin 2014 :
    http://www.air-journal.fr/2014-08-26-bresil-royal-air-maroc-signe-avec-gol-5113216.html

    Mais la que AT se dirige a grands pas vers OneWorld elle pourrait l’annuler au bénéfice de LATAM sa cible initiale (RAM souhaitait au départ s’associer a TAM avant d’atterrir chez GOL).

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter